vendredi 28 janvier 2011

[London] 1st Trip : Londres dans toute sa splendeur

Il est certain qu'on ne peut pas tout visiter en un seul week-end à Londres car il y a un nombre incroyable d'attractions ou même d'excursions à faire. J'avais alors décidé de monter dans un bus touristique pour une somme déjà élevée mais le ticket était valable deux journées d'affilée. Il était donc possible de descendre et monter autant de fois que cela me plaisait. J'ai donc fait quelques arrêts, en commençant d'abord par le célèbre Picadilly Circus, où l'on peut admirer défiler des publicités sur écrans géants. Ces enseignes expliquent la popularité actuelle que connait cet espace piéton, qui pour l'histoire a été fondé en 1819.
                    
   
Ce n'est que l'apéritif si l'on peut s'exprimer ainsi. Après avoir un peu fouiné dans les alentours, j'ai repris le bus pour me rendre au prochain arrêt, afin d'y faire une halte quand même plus longue : je veux parler de Trafalgar Square. Rien de tel que cet espace chaleureux afin de faire une petite pause pour dévorer un succulent sandwich. Mais pour les passionnés de visites, on y trouve aussi la National Gallery (fondée en 1824 et terminée en 1838). On y retrouve plus de 1900 peintures de grands peintres comme Claude Monet ou Rembrandt, Léonard de Vinci,... Artiste ou non, il peut être intéressant d'aller y passer un moment. Malheureusement, je n'ai pas eu suffisamment de temps.


Tantôt roses, tantôt blanches, ce sont parfois même des "Hummers". Vous vous grattez le menton en vous posant la question : de quoi parle-t-il ? Il s'agit des limousines. Dans les grandes villes, et même parfois en Belgique, il n'est pas rare d'en croiser. Et le premier réflexe que l'on a, c'est de dégainer notre appareil photo afin de ramener un cliché à nos amis. Surtout quand ce sont de sacrés engins.


L'aventure ne se termine bien sûr pas là. Quelques autres belles rues s'offrent à mes yeux et le décor est tout à fait plaisant, totalement à mon goût. Les heures passent et le trajet suit son cours. Passage furtif sous le "Tower Bridge". Vu d'en dessous, c'est impressionnant et bluffant. Pour votre culture, le pont relie Southwark à la City, tout en franchissant la Tamise. L'origine de son nom ? Cela est dû à la tour de Londres qui se situe seulement à quelques pas de là. Pour les drogués d'architecture, point de vue "plan", voici un schéma qui pourrait vous intéresser. Bien sûr, cela n'a rien à voir avec mon voyage.


Malgré le temps maussade, Londres reste une ville qui se doit d'être visitée au moins une fois dans sa vie, déjà rien que pour l'architecture de celle-ci, et pour bien d'autres raisons : si Madame est avec vous, elle sera ravie de pouvoir essayer des robes chez Harrods, sans peut-être pouvoir les acheter. La légende comme quoi trouver un bon restaurant à Londres est impossible... est restée légende : il est évidemment possible de trouver un lieu agréable où l'on peut se régaler sans pour autant débourser une fortune ! Bref, après cette interruption, mes yeux (et mon objectif) se fixent alors sur Big Ben. Oui Monsieur, la grande horloge à Londres, vous avez bien retenu. Cette grande tour fait partie intégrante du Palais de Westminster. où se trouvent "the Houses of Parliament".


Et pour terminer en beauté, le temps est venu de se rendre au "Buckingham Palace". Ici, je ne vais pas vous proposer une photographie du palais en lui-même, mais plutôt un cliché sur lesquels on peut voir trois gardes. Ce sont bien eux, ceux qui ne sourient pas, ne rient pas, ne bougent pas, malgré la moindre chatouille (quand ils sont dans leur petite maisonnette). Je pense que s'ils s'énervent, ce sera tout de suite moins amusant.


Aucun commentaire: