mercredi 11 janvier 2017

[Le Sud] Bormes-les-Mimosas & Port-Grimaud

Le jour suivant la randonnée nous avons choisi quelque chose de plus reposant, même si cela demandait encore un effort de marche. On sentait encore nos muscles bien tendus à cause de l'ultime pente à remonter vers Saint-Cézaire... Horrible ! Mais cela ne nous a pas empêchés de visiter les petites ruelles du vieux village de Bormes-les-Mimosas.
Classé comme l'un des villages les plus fleuris de France, Bormes-les-Mimosas est souvent comparé, grâce à son vieux village, à une crèche provençale : vieilles maisons couvertes de tuiles roses, ruelles fleuries, remparts et ruines de château, le vieux village médiéval vous offrira une vue panoramique sur la plaine et les Iles d'Or (Provence Web).
Nous commençons donc par le haut du village, près de la Mairie, qui se situe le long de la D41. Nous nous extasions d'abord face à cette vue imprenable sur la méditerranée. 


La mairie est située sur une petite place, nommée Place Saint-François. Un petit sentier permet de descendre directement vers la grand-route, mais nous avons contourné celle-ci par la droite. Si vous avez besoin de plus d'informations avant votre voyage, n'hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la ville.


Le village de Bormes est accroché sur un flanc de colline, comme on peut le remarquer sur la photo suivante.
    
 
En prenant la départementale à vers le nord, on remonte vers la place Gambetta, où se trouvent également l'office du tourisme et quelques glaciers. Pour bien commencer, voici une petite mise en garde : explorez bien les différentes rues pour trouver les cafés et glaciers les moins chers, car certains pratiquent des prix à la limite du scandaleux. En effet, vous trouverez notamment de la Leffe en bouteille à... 6 € les 33cl ! Oufti, comme on dit si bien chez nous.

    
Nous entamons la balade par la Montée du Dr. Berenguier : si vous êtes courageux, vous pourrez suivre la Traverse du Château, sinon vous pouvez plutôt emprunter la Traverse des Troubadours ou la Montée du Paradis. Vous tomberez rapidement sur cette petite place offrant une superbe vue sur la ville et les alentours, mais également une flore bien colorée (selon la saison, évidemment).


Si vous recherchez de l'ombre, il y a également une autre petite place où se reposer. Un coin vraiment paisible, charmant comme tout ! On voit rarement cette sorte de square chez nous, surtout que le temps ne permet pas d'avoir un pareil décor.
 

Tous les jeudis, un marché est organisé dans les rues - dont la Rue Carnot -, mais on ne manquera pas de visiter les magasins à souvenirs qui offrent leur lot de gadgets, tasses, cadres et objets divers. Il ne faudrait pas oublier de ramener un petit cadeau à vos proches, ce serait dommage...
 

C'est aussi l'occasion de photographier les façades fleuries. Malheureusement, à cette période de l'année, la chaleur est très forte et les habitants rencontrent régulièrement une ou plusieurs semaines de sécheresse, ce qui explique l'état des fleurs, visible sur la photo suivante. Y aller en mai serait peut-être plus judicieux...
 

Nous terminons notre petite balade par la Place du Bazar, avant de remonter la rue sur la droite. Il est grand temps de savourer une bonne petite glace, histoire de se rafraichir avant de repartir à l'aventure.


Après cette chouette petite journée nous reprenons la route vers le Lavandou d'abord, pour aller faire quelques photos de la station balnéaire. Nous remontons alors dans la voiture, direction Port-Grimaud. Pour se garer, soit vous cherchez dans les rues aux alentours, soit vous choisissez la solution du parking payant (qui heureusement, n'est pas trop cher).
  

L'air de rien, il se fait déjà tard : il est dans les alentours de 18h30, il faut donc se trouver à manger. Nous cherchons alors, en parcourant les rues du port, un petit restaurant où poser nos fesses. C'est loin d'être Venise, mais ça a son charme. 


Finalement les restaurants à l'intérieur du port ne retiennent pas notre attention. Malheureusement les prix pratiqués sont bien trop élevés, c'en est limite hallucinant (qui veut un plat de pâtes à plus de 25 € ?). On trouve finalement une petite adresse sympathique, L’Épicurien, situé sur la gauche lorsqu'on pénètre dans l'enceinte de Port-Grimaud.

Après un bon menu 3 services, nous rentrons au gîte. Le reste du séjour est, quant à lui, déjà planifié : plage, piscine, plage... piscine... etc.

Aucun commentaire: